Agevillage

Le bilan annuel de l'Insee

Augmentation des décès à cause de la canicule - Naissances stables


Partager :

- Le nombre des décès en France, sous l'effet de la canicule, a atteint l'année dernière un niveau sans précédent depuis 1985 indique l’Insee dans son bilan annuel. Au plan des naissances en revanche, 2003 a été d’une grande stabilité malgré une baisse confirmée du nombre des femmes en âge de procréer.

Au 1er janvier 2004, la population française, départements d'Outre-mer compris, était estimée à 61,7 millions d'habitants, contre 61,4 millions début 2003. Avec 16% de la population de l'Union européenne (13% de la future Europe à 25), la France conserve le deuxième rang derrière l'Allemagne (82,5 millions). La France a enregistré 560.300 décès en 2003 (550.000 en métropole contre 534.000 en 2002), soit le niveau le plus important depuis 1985, un pic "bien sûr" lié à la canicule d'août 2003, souligne l'Insee.Le nombre de naissances est resté stable à un niveau élevé: quelque 792.600 après 796.000 en 2002. Les femmes de 20 à 40 ans, qui mettent au monde 96% des bébés, sont moins nombreuses depuis 1994, avec l'arrivée des générations nées après le baby-boom. En 2003, leur nombre a diminué au même rythme qu'un an auparavant (-0,4%). En revanche, elles ont eu autant d'enfants en moyenne qu'en 2000 et 2001, après un léger recul en 2002, avec un indicateur conjoncturel de fécondité de 191,2 enfants pour cent femmes, contre 168 enfants/100 en 1994.Cette fécondité est principalement due aux femmes de plus de 30 ans. L'âge moyen à la maternité, calculé à partir des taux de fécondité par âge, s'accroît: les femmes accouchent à 29,5 ans en moyenne (29,4 ans en 2002).

Vieillissement

Côté mariages, après l'envolée observée en 2000, la baisse amorcée en 2001 s'est confirmée en 2003: 280.300 mariages ont été célébrés, soit 6.000 de moins qu'en 2002 (-2,1%). Le nombre des enfants nés hors mariage progresse toujours: 45,2% des enfants (41% en 1998). Le Pacte civil de solidarité (Pacs), créé en 1999, prend, lui, de l'ampleur: 21.000 Pacs ont été conclus durant les neuf premiers mois de 2003, contre 17.000 en 2002 durant la même période.La mortalité infantile est restée stable avec 4,2 décès d'enfants de moins d'un an pour mille.Le vieillissement se poursuit: les personnes de plus de 65 ans (9,96 millions) représentent 16,2% de la population (16,1% en 2002), et les moins de 20 ans (15,62 millions) 25,3% (25,4% en 2002). L'espérance de vie connaît une légère baisse pour les femmes (82,9 ans contre 83 ans en 2002). L'espérance de vie masculine (75,8 ans contre 75,7 l'année précédente) progresse faiblement: 0,1 année contre 0,25 en moyenne chaque année depuis dix ans.Avec 792.600 naissances et 560.300 décès, l'accroissement naturel, qui s'établit à 232.300 personnes, recule pour la troisième année consécutive. Contrairement aux années précédentes, c'est aussi le cas du solde migratoire, estimé à 57.000: 10.000 de moins qu'en 2002. Au total, l'accroissement de la population a ralenti: +289.300 contre +316.500 en 2002



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -