Agevillage

Une résidence de Rennes placée sous administration provisoire

Dysfonctionnements, maltraitance, mise au normes, recrutements


Partager :

La préfète d'Ille-et-Vilaine a désigné un administrateur provisoire à la tête d'une résidence pour personnes âgées de Rennes à la suite de «dysfonctionnementsportant principalement sur l'organisation interne» de l'établissement, a indiqué mercredi 12 mai la préfecture. La résidence Excalibur a fait l'objet d'un arrêté pris en «urgence» le 6 avril 2004 par la préfète Bernadette Malgorn, qui avait été précédemment «saisie d'une plainte», ont précisé ses services dans un communiqué.Mais cet établissement de standing qui accueille une quarantaine de pensionnaires en situation de dépendance «n'est pas fermée, et son exploitation se poursuit dans des conditions d'accueil et de sécurité conformes à la réglementation», a poursuivi la préfecture.Selon le quotidien régional Ouest-France, qui a révélé l'affairedans ses éditions de mardi, un rapport d'inspection remis à la préfète le 5 avril s'était fait l'écho de brimades et d'actes de maltraitance rapportés par les familles des résidents. Dès 2002, la direction de l'établissement avait été rejointe par les services de l'Etat à réaliser des travaux - d'un montant de 457.347 euros - «pour assurer une réelle sécurité des personnes accueillies», selon la préfecture.Outre le placement sous administration provisoire pour une durée de sixmois, l'arrêté préfectoral pris en avril prévoit le «renforcement en nombreet en qualification du personnel». Quatre agents à temps plein ont pris leur service: une infirmière-coordinatrice assurant la direction, deux auxiliaires de vie et une aide soignante.



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -