Agevillage

Les escarres

Prévention et conseils pratiques


Partager :

Une escarre est une lésion de la peau qui survient lorsqu'une personne est immobilisée, au lit ou au fauteuil. L'apparition de l'escarre peut être très rapide mais sa guérison est toujours lente et difficile.

Découvrez le dossier sur les escarres et la prise en charge nutritionnelle : définition, prévention et conseils pratiques du CENA : Club Expert Nutrition et Alimentation.

Les causes

Les escarres apparaissent le plus souvent sur les points d'appui du corps : le sacrum (partie inférieure de la colonne vertébrale), les fesses, les talons, les hanches. Du fait de l'alitement ou de l'immobilisation prolongée, les vaisseaux sanguins qui irriguent les muscles et la peau sont comprimés par le poids du corps et ne remplissent plus leur rôle.

Les symptômes

Tout commence par une rougeur, qui ne disparaît pas sous l'effet de massages ou lorsque la personne change de position. Négligé, l'escarre poursuit son évolution en devenant plus marquée, puis en fonçant jusqu'à devenir noire. La peau nécrosée fait alors place à un ulcère.

Le traitement

Sensibles à l'infection, les escarres mettent beaucoup de temps à cicatriser et s'accompagnent de douleurs importantes au moment des soins. Le médecin peut d'ailleurs prescrire des antalgiques pour soulager ces douleurs.La plaie est nettoyée et pansée par une infirmière ou un médecin et doit être conservée propre pour éviter d'autres infections.Pour une cicatrisation plus rapide, il est nécessaire que le malade change souvent de position.Enfin, le traitement peut s'accompagner d'un programme nutritionnel élaboré par le médecin et une diététicienne.

La prévention

La prévention est essentielle et doit être pratiquée par tous : le malade, la famille et le personnel soignant.Afin d'éviter la compression sur les points d'appui, il est important que la personne âgée change souvent de position (toutes les trois heures), et qu'elle soit massée régulièrement, pour faciliter la circulation.Un lever précoce après une opération ou tout au moins la mise dans un fauteuil, ou encore l'utilisation de matelas spéciaux, permettent également de réduire la compression sur les points d'appui.Une bonne hygiène reste aussi essentielle pour garder une peau sèche et propre, ainsi qu'une bonne alimentation, riche en protéines (viandes, poissons, œufs). C'est souvent à ce stade que la famille peut intervenir, en veillant, par exemple, à la composition des repas, ou en tenant compagnie à la personne âgée pendant ses repas afin de stimuler son appétit.

Une bonne alimentation

Une alimentation insuffisante est une des causes majeures de survenue d'escarres lors d'une maladie. Afin de prévenir ce risque, il est nécessaire de boire chaque jour un litre et demi de liquide (eau, tisane, bouillon…),de maintenir une alimentation apportant au moins 1500 Kcal par jour, de garder des repas variés avec de la viande, du poisson, des œufs, des légumes et des fruits frais en quantité suffisante, de bien prendre son temps pour manger, ou même de fractionner les prises alimentaires en petites collations au cours de la journée.

Les matelas anti-escarres

Le plus courant des matelas anti-escarres est le matelas "gaufrier" en mousse, composé d'éléments de densité variable. Il permet de répartir différemment les pressions et de faciliter l'aération de la peau par-dessous. Toutefois, il s'agit d'un matelas de prévention seulement.On peut aussi opter pour un "sur-matelas", à eau ou à air. Ils peuvent être efficaces contre les effets de la friction, mais pas ceux de la macération.Les matelas anti-escarres peuvent être complétés par des coussins anti-escarres, des protège-talons ou protège-coudes ou encore par des anneaux de surélévation placés autour de la cheville.



mis à jour le

LIRE AUSSI

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -