Agevillage

Incontinence : les femmes trouvent-elles le soutien qu'elles cherchent ?

Sujet encore difficile à aborder


Partager :

Pour la première fois, 3500 spécialistes mondiaux de l'incontinence étaient réunis les 25, 26 et 27 août derniers à Paris.Gynécologues, urologues, rééducateurs, infirmières venus du monde entier ont pu découvrir les études et avancées sur les différentes incontinences.Une des communications a porté sur les femmes incontinentes et leur recherche d'une prise en charge médicale de qualité.Qu'il est difficile d'en parler !Une étude américaine vient de montré que seules 38 % des femmes ayant une incontinence ont sucité une conversation avec un médecin.De plus, les symptômes urinaires sont souvent sous-estimés par les praticiens de "premiers recours".

Réussir à en parler et être prise en charge !

Un questionnaire a été adminsitré à 374 femmes jumelles américaines.58 % rapportaient une incontinence d'effort, 11% des souillures fécales et 11 % une incontinence fécale.30 % souffraient d'une incontinence socialement gênante et parmi ces personnes seule 44% en avait parlé à un médecin.Autre donnée : seules 16% des femmes interrogées ont indiqué avoir eu des soins médicaux utiles pour leurs dysfonctionnements.Des progrès significatifs sont donc nécessaires pour modifier la mauvaise perception de ce sujet dans la population en générale pour prendre soin des nombreuses femmes souffrant d'incontinence.Les pistes :

  • un dépistage effectif en médecine générale
  • nécessité fréquente de suivi d'un traitement
  • meilleur accès aux spécialistes : urologues, uro-gynécologues


  • mis à jour le

    Partager :


    Vos réactions

    Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



    Réagir à cet article :

    * ne sera pas affiché


    HAUT DE PAGE

    © Eternis SA -