Agevillage

Réforme des droits de succession

Et la récupération sur succession demande l’Adhepa ?


Partager :

L'association des directeurs d'établissements d'hébergements pour personnes âgées (Adehpa) a écrit au ministre des Finances «pour lui demander de se pencher sur la part payée par les résidents» d'établissements pour personnes âgées, a-t-elle annoncé jeudi 16 septembre.

L'association des directeurs d'établissements d'hébergements pour personnes âgées (Adehpa) «a écrit à M. Sarkozy pour lui demander de se pencher sur une situation injuste et préoccupante qu'est la part payée par les 680.000 résidents hébergés en établissement et leurs familles, soit près de 3 millions de Français», a-t-elle déclaré dans un communiqué. «M. Sarkozy veut réformer l'impôt sur les successions, afin de permettre aux parents de mieux +transmettre à leurs enfants le produit de leur travail+», a rappelé l'Adehpa.Or, «le coût d'un hébergement peut atteindre 2.000 euros par mois; la retraite moyenne étant de 1.000 euros, les enfants et petits enfants sont souvent appelés à payer la différence», a regretté l'Adehpa. «Si les enfants et petits-enfants ne le peuvent pas, l'aide départementale peut intervenir, mais se fait ensuite rembourser lors du décès de la personne âgée sur ses biens, privant ainsi les enfants de tout héritage», a ajouté l'Adehpa, selon laquelle «cette situation peut aboutir à une véritable spoliation».«Cette situation est due au fait que les résidents et leurs familles participent à 60% aux dépenses des établissements (contre moins de 5% dans les hôpitaux)», a expliqué l'Adehpa. «Pour en finir avec cette injustice», l'Adehpa demande à ce que «ces charges soient significativement assurées par l'assurance maladie et l'APA (Allocation personnalisée d'autonomie) qui reste en établissement très inférieure à ce qu'elle est à domicile».



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -