Agevillage

Décès liés à la canicule

La dépendance a aggravé les risques


Partager :

Maladie cardiovasculaire, autonomie réduite et chambre située sous les toits ont multiplié les risques de décès de personnes âgées vivant à domicile durant la canicule d'août 2003, selon un rapport publié récemment par l'Institut de veille sanitaire (InVS).

Avoir des difficultés pour se laver et s'habiller seul apparaît comme le facteur de risque le plus important pour les personnes décédées de "causes liées à la chaleur", suivi par le fait d'avoir une chambre sous les toits. Se vêtir moins, utiliser brumisateur, linge humide ou ventilateur pour se rafraîchir, ou rechercher un endroit frais permettent de réduire le risque, relève aussi le rapport, confirmant les conclusions d'études antérieures.Plus inattendu, habiter seul apparaît comme un facteur protecteur, alors que l'isolement des personnes âgées victimes de la canicule avait été fortement souligné l'an dernier par les pouvoirs publics. Mais ce résultat pourrait être lié à un biais dans la sélection de l'échantillon-témoin, composé de davantage de personnes isolées que le groupe de personnes décédées, relèvent les auteurs de l'étude. Cette étude a été réalisée à partir d'un échantillon de 259 personnes décédées (dont 87 d'une cause liée à la chaleur et 91 de causes cardiovasculaires) entre le 8 et le 13 août 2003 et d'un groupe-témoin de 259 personnes ayant survécu au sein des mêmes groupes d'âges, de sexe et d'habitation.Outre les conseils de prévention à titre individuel (hydratation, se vêtir moins), l'amélioration de l'habitat est aussi conseillée : bâtiments moins absorbants au rayonnement solaire (couleur, matériaux) et à la chaleur ambiante (doubles vitrages, ventilation), larges possibilités d'aérer logements et parties communes des immeubles, espaces végétaux contribuant au rafraîchissement de l'atmosphère, etc.



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -