Agevillage

Projet de loi de financement de la Sécurité sociale

La Fehap résolue à se faire entendre sur la paupérisation du secteur


Partager :

La Fédération des Etablissements Hospitaliers et d’Assistance Privés à but non lucratif, dont les adhérents accueillent chaque année près de 3 millions de personnes, multiplie depuis la rentrée les informations sur le risque de paupérisation du secteur.Au mois de novembre dernier, son Président, Emmanuel Duret, conviait la presseà l’exposé des difficultés rencontrées par les 2 850 établissements adhérents lors du débat sur le Projet de Loi de Financement de la Sécurité Sociale : fin des aides Aubry, différentiel de charges … au total, 10 000 emplois menacés.Aujourd’hui, déplorant de ne pas être entendue, la Fédération lance un cri d’alarme, s’adresse par lettre ouverte au Président de la République et prend à témoin l’opinion publique en publiant son courrier dans Le Figaro, Le Monde et Libération.La FEHAP demande instamment au Président de la République :
  • D’assurer une réelle Liberté de choix et d'accès entre le secteur public, le secteur commercial et le secteur privé à but non lucratif,
  • De restaurer l'Egalité de traitement dans la mise en œuvre des décisions de l'Etat - Réduction du Temps de Travail, politique salariale, mode de financement des établissements - perdue de vue depuis plusieurs années,
  • De garantir la Fraternité incarnée dans ses valeurs : humanisme, engagement, partage, ouverture et désintéressement.


  • mis à jour le

    Partager :


    Vos réactions

    Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



    Réagir à cet article :

    * ne sera pas affiché


    HAUT DE PAGE

    © Eternis SA -