Agevillage

Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie

La Caisse des personnes âgées et des handicapés installée dans les trois mois selon Jacques Chirac


Partager :

Jacques Chirac, président de la République, a annoncé mardi 8 février que la Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie (CNSA) sera installée «dans les trois mois».

Jacques Chirac a annoncé mardi 8 février que la Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie (CNSA), créée par la loi du 30 juin 2004 instaurant une journée de «solidarité» en faveur des personnes âgées et handicapées, sera installée «dans les trois mois».Cette «journée de travail supplémentaire va permettre de consacrer 2 milliards d'euros de plus chaque année au handicap et à la dépendance», a déclaré le président de la République, en assurant que «chaque euro sera affecté à la nouvelle Caisse et consacré au handicap et à la dépendance».«Avec la création du droit à compensation, la politique pour les personnes handicapées quitte définitivement le champ de l'assistance pour entrer pleinement dans celui de la sécurité sociale», a dit Jacques Chirac, dans un discours à l'Elysée, après l'adoption par le Parlement du projet de loi «pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées».Jacques Chirac a ajouté que «cette nouvelle prestation sera mise en place avant la fin du premier semestre de cette année pour les personnes les plus lourdement handicapées et au 1er janvier 2006 pour toutes les autres». «Une nouvelle branche de la protection sociale va voir le jour», a ajouté le président. «Elle sera gérée par la Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie, dont le gouvernement a demandé à Denis Piveteau (conseiller d'Etat auteur d'un rapport sur le handicap, ndlr) de préparer l'installation dans les trois mois», a-t-il dit.Défendant le rôle des départements comme «chefs de file» dans «cette action d'accueil, d'information, d'orientation, d'accès aux droits», Jacques Chirac leur a demandé «de se mobiliser» pour installer «dans les meilleurs délais» les maisons départementales des personnes handicapées, mises en place par la loi pour être de «véritables guichets uniques pour elles et pour leur famille».«L'Etat, par la mise à disposition de tous les moyens qu'il consacre déjà àl'accueil, à l'évaluation et à l'orientation des personnes handicapées, s'engagera pleinement (aux) côtés» des départements, a assuré le chef de l'Etat.



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -