Agevillage

Début de carrière des infirmiers

Peu de chômage dans les cinq premières années


Partager :

L’enquête Génération98 du Centre d’études et de recherche sur les qualifications (CEREQ) a permis de dégager les trajectoires d’entrée dans la vie active des jeunes dont la formation initiale s’est achevée en 1998. Avec la contribution de la DREES, une comparaison a pu être établie entre les débuts de carrière des infirmiers et ceux de jeunes issus d’autres formations.Un accès très rapide à l’emploi pour les jeunes infirmiers, une mobilité géographique plus facilement acceptée, une rémunération plutôt supérieure en début de carrière.Les infirmiers restent très majoritairement des infirmières (84%) et sont d’origine modeste -Seuls 14% des infirmiers ont un parent cadre.Le temps d’accès à l’emploi est généralement de moins d’un mois - (il est plus près de deux mois pour les autres diplômés du secteur sanitaire ou social). Ce temps est entre 4 et 7 fois plus rapide que pour les autres diplômés.Dans leurs cinq premières années de carrière ils ne passent hors emploi que 0,7% du temps total (contre 2,% pour les autres).Une forte proportion d’emplois stables au bout de 5 ans - Souvent en contrat temporaire, le premier emploi est relativement long (près de 2,5 ans) . Plus du tiers conserve cet emploi jusqu’à la fin de la période observée. Les hommes ont des contrats stables plus souvent que les femmes.Attirés par le secteur public , ils exploitent également la possibilitéde s’installer en libéral mais seul 4% y parviennent. A niveau d’étude équivalent la progression de la rémunération des infirmiers est plus faible que celledes autres jeunes diplômés.Etude DREES n°393 – avril 2005 - Les cinq premières années des infirmiers sortisde formation initiale.



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -