Agevillage

Loi sur le handicap, Allocation adulte handicapé

L'APF dénonce encore «les engagements non tenus"


Partager :

L'Association des paralysés de France (APF) a de nouveau dénoncé mardi 14 juin «les engagements non tenus» de la loi pour l'égalité des personnes handicapées, notamment en ce qui concerne les ressources des plus pauvres d'entre elles.

«La promesse de voir des ressources à 80% du Smic net ne serait pas tenue», affirme L'Association des paralysés de France (APF), mardi 14 juin, dans un communiqué. Le précédent gouvernement s'était engagé à revaloriser l'Allocation adulte handicapé (AAH, 599,49 euros mensuels) à 80% du Smic net, par le biais d'un complément de rémunération, pour les personnes handicapées qui ne peuvent pas travailler.«En tenant compte de l'augmentation du Smic de 5% annoncée par le Premier ministre pour le 1er juillet, le montant de la garantie de ressources (AAH+Complément) ne représenterait que 76% du smic net (ndlr: le Smic est actuellement de 1286,09 euros bruts par mois pour 169 heures de travail)», ajoute l'APF.En outre, «le gouvernement s'était engagé à laisser à disposition des personnes accueillies dans un établissement sanitaire, 30% de leur AAH. Or, avec le dispositif envisagé dans le décret», cet engagement ne pourrait pas être tenu au-delà de cette année, selon l'APF.L'APF demande «un chantier sur les ressources dès septembre 2005» pour «créer un véritable revenu d'existence pour les personnes en situation de handicap, sans prendre en compte les revenus du conjoint, quel que soit le régime du bénéficiaire».



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -