Agevillage

Le Plan et les prévisions du nombre de personnes âgées dépendantes

Les maisons de retraite veulent davantage de moyens


Partager :

Après qu'un rapport du Plan ait estimé nécessaire le doublement des capacités d'hébergement d'ici 2025, les syndicats de maisons de retraite réclament à l'Etat des moyens

- Les responsables de maisons de retraite ont demandé, mercredi 13 juillet, des «moyens supplémentaires» pour subvenir aux besoins des établissements pour personnes âgées dépendantes, qui devraient exploser dans les vingt ans à venir selon le Commissariat au Plan.Dans un rapport publié mardi, le Plan a bâti plusieurs scénarios dont certains évaluent à environ 200.000 les besoins en places supplémentaires d'ici 2025, soit une hausse proche de 50% par rapport au parc actuel. Un autre scénario privilégie le renforcement des capacités de prise en charge à domicile, ce qui entraînerait une décrue du nombre de lits en EHPAD, compris entre 340.000 et 381.000 en 2025.«Le Commissariat au Plan confirme l'évaluation des professionnels sur le manque de places en établissements dans les années à venir», a estimé l'Association des directeurs de maisons de retraite (Adehpa) dans un communiqué. «A l'horizon 2015, le scénario le plus probable évalue à 100.000 le nombre de places nécessaires», rappelle l'Adehpa.«Les efforts financiers qui devront être réalisés seront donc plus importants que prévus, d'autant qu'il faudra aussi mieux accompagner les personnes vivant à domicile», a ajouté l'Adehpa, réitérant sa demande d'une «Conférence nationale sur les personnes âgées fragilisées».Le délégué général du Synerpa (maisons de retraite privées), Luc Broussy, a de son côté demandé au gouvernement «de dégager 280 millions d'euros supplémentaires d'ici 2010», afin de répondre à la «pénurie d'hébergement» qui se profile. Selon le Synerpa, le gouvernement doit tirer les conséquences de cette future pénurie afin d'éviter, notamment, «une hausse massive des tarifs des maisons de retraite».Enfin, la Fédération nationale Accueil et confort pour les personnes âgées (FNACPPA), qui dit rassembler 300 établissements, a estimé que «les mesurettes actuelles en faveur du maintien à domicile sont loin d'être satisfaisantes». La FNACPPA «compte sur le nouveau ministre délégué aux Personnes âgées, Philippe Bas, pour passer à l'action».



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -