Agevillage

Prévention Canicule

1 000 000 d'euros pour rafraîchirles 13 établissements de la capitale


Partager :

La déception que Paris n’ait pas étéretenue pour accueillir les jeux Olympiques en 2012 n’a pas fait oublier à Bertrand Delanoë l'existence en établissement et à domicile de parisiens âgés ni celle des personnels qui les accompagnent. Le 20 juillet, dans des conditions climatiques de « normales saisonnières », il est venu saluer les résidents d’un établissement situé dans le 20ème arrondissement et en féliciter le personnel ainsi que celui du centre social polyvalent du 20ème arrondissement pour leur mobilisation. La presse était invitée à cette visite.Accompagné par Danièle Hoffman-Rispal, adjointe chargée des personnes âgées et Gisèle Stievenard, adjointe chargée de la solidarité et des affaires sociales, le maire de Paris a rencontré des personnels mobilisés dans le cadre duplan canicule destiné au personnes fragiles qu’elles soient en établissement ou à domicile.La résidence Santé Alquier-Debrousse qui intègre un centre d’accueil dejour pour personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer est l’une des 13 résidences d’hébergement pour personnes âgées de la Ville de Paris. Toutes sont équipées de pièces rafraîchies, indique la Mairie qui communique à cette occasion les coûts des dispositifs liés à la canicule mis en place.Coût total des dispositifs de rafraîchissement en résidences-santé : 1 000 000 d’eurosCoût des climatiseurs mobiles et ventilateurs dans les établissements du Centre d’acction social de la Ville de Paris (CASVP) : 230 000 euros.Coût de l’installation de volets et stores dans les établissements du CASVP 200 000 eurosCoût des travaux rafraîchissement et stores à Débrousse : 89 000 eurosCoûts des équipements à Debrousse : 21 500 euros.Résidence qui peut par ailleurs faire des envieux lorsque l’on sait qu’elle compte un effectif de 222 personnes pour 257 résidents.Le service social polyvalent du 19ème arrondissement, en cas de déclenchement du niveau 3 de canicule. Lorsque l’alerte est déclarée par les services de l’Etat, les personnes qui se sont au préalable fait connaître en appelant le3975 *, sont systématiquement appelées par un opérateur avec qui la Ville a posé un marché de prestation. Un bilan de leur situation sanitaire et sociale est dressé et transmis au service social polyvalent qui intervient auprès des personnes qui en ont besoin et agit en conséquence. Le dispositif a bien fonctionné lors des récentes vagues de chaleur où Paris, comme de nombreux autres départements était en alerte 3. Les bénéficiaires se sont montrés bien informées des mesures de prévention se sont dites entourées mais rassurées par les appels. Je me suis inscrit pour être sûr que quelqu’un aura souci de moi » * 3975 : n° de téléphone à appeler pour les parisiens isolés afin de pouvoir être contacté en cas de risque lié au fortes chaleurs ou autres - Prévention canicule



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -