Agevillage

Le piano désaccordé, de Christine Devars

Fantaisies et Alzheimer


Partager :

Ce premier roman de Christine Devars, 49 ans, documentaliste chez Radio France est d'inspiration autobiographique.La mère d'Elodie, 20 ans, est une pianiste réputée pour sa fantaisie.
A quarante-huit ans, on lui découvre la maladie d'Alzheimer.Elodie apprend ainsi que sa mère va devenir sénile, mais n'a pas dit son dernier mot.
Avec "cette bonne vieille rage qui vous rend invincible et vous défend de craquer", la jeune femme nargue le mal au moyen de torpilles d'imagination, de rafales d'amour et surtout de fantaisie.
Elodie n'hésite pas à accompagner sa mère dans ses délires : elles font des promenades sous les étoites en robe de soirée, embauchent une garde malade aussi fantaisiste qu'elles.Rosita est Cap-Verdienne émigrée, dame de compagnie saugrenue, bourrée de malice, d'humanité, et les fait danser au son des tambours de son pays.Le brillant chef d'orchestre Boris n'arrivera à dire "je t'aime" qu'à sa baguette mais sera toujours là pour "sa" pianiste.
Il sera parfois difficile pour des familles de s'identifier à ces personnages. Mais les interprètes de cet étrange quatuor réinventent à leur façon la partition du bonheur. Un livre généreux, bouleversant et tendre.

Pour commander ce livre, cliquez-ici



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -