Agevillage

Innovation sociale locale

3 fois nonà l'exclusion


Partager :

Le prix de l'innovation locale sociale 2005 décerné le 3 novembre 2005 par l’UNCCAS en partenariat avec les Services Financiers de La Poste fait la part belle à la lutte contre l'exclusion des personnes âgées ainsi que des gens du voyage mais aussi à la lutte contre l'illetrisme.Les trois lauréats sont :
  • Premier Prix - Le CCAS d’Athis-Mons (91) - Tous ensemble contre l’illettrisme Pour lutter autrement contre l’illettrisme, le CCAS d’Athis-Mons pilote depuisun an un réseau d’acteurs peu commun : bibliothèques, CAF, conseil général, centre social, associations, organismes de formation, bénévoles, mission locale, etc. Grâce à de nombreux ateliers thématiques organisés tous les mois (« Lire malin », « Vivre malin » et « Consommer malin à Athis ») et quitte à proposer des services à la carte, ce réseau va bien au-delà de l’aide ponctuelle. Il assure un véritable suivi des bénéficiaires pour favoriser leur autonomie dans tous les actes de la vie courantes : lire un courrier administratif, répondre au message d’un enseignant, rédiger des chèques, lire une ordonnance, se déplacer en ville, etc. En un an, ce réseau transversal a aussi permis à plus de 130 professionnels d’être mieux préparés et mieux formés à la lutte contre l’illettrisme.Contact : 01 69 54 55 00
  • Deuxième Prix - Le CCAS de Auch (32)- Grand âge et lien social Le CCAS de Auch part du principe que la prévention de la dépendance passe aussi par la lutte contre l’isolement social des personnes âgées. C’est pourquoi, au-delà des services d’aide et de soins à domicile traditionnels, l’équipe de prévention du CCAS fait tout pour aider la personne à conserver voire à reprendreune vie sociale à travers des activités quotidiennes : lecture du journal, sortie au marché, participation à des activités collectives, excursion à la journée. Depuis le début de l’année 2005, une vingtaine de personnes de plus de 60 ans ont ainsi bénéficié des « plus » de ce service du CCAS sur la communauté de communes.Contact : 05 62 60 61 40
  • Troisième Prix - Le CCAS de Brest (29)- La double intégration des gens du voyage Le CCAS de Brest mène une double action d’intégration des gens du voyage : auprès des adultes en encourageant la création de micro-entreprises et auprès des enfants accueillis au centre de loisirs. Grâce aux échanges avec les familles puis un accueil régulier à la maison pour tous, les enfants participent aujourd’hui à diverses manifestations de la ville (festival du conte, mercredis du sport, etc.). L’insertion par l’activité économique est l’autre volet de cette intégration. Avec ses partenaires (association, CCI, direction du travail, Département, etc.), le CCAS informe et accompagne les gens du voyage dans la création d’une activité légale et indépendante (documents utiles, identification de financeurs, etc.) pour sortir de l’impasse du travail au noir. Cette action expérimentale doit durer jusqu’en juin 2006 et concerne actuellement 11 bénéficiaires.Contact : 02 98 80 35 33
  • L’union nationale des CCAS/CIAS -L’UNCCAS fédère plus de 3 350 centres communaux ou intercommunaux d’action sociale, soit environ 95% des communes de plus de 10 000 habitants, 75 % des communes de 5 000 à 10 000 habitants et plus de 1700 CCAS des communes de moins de 5 000 habitants, soit plus de 39 millions de français. L’union nationale a lancé le Prix de l’innovation sociale locale en 2004 dans le prolongement de la création de la banque d’expériences de l’action sociale locale.Les Services financiers de La Poste comptent aujourd’hui 28 millions de clients. Fidèles aux valeurs de confiance, d’accessibilité et de proximité, ils favorisent l’accès du plus grand nombre aux produits et services bancaires et d’assurance. Les Services Financiers de La Poste commercialisent ainsi depuis juillet 2005 ADISPO ESSENTIEL, une convention de compte destinée aux personnes en situation financière fragile pour les aider à se réapproprier durablement l’usage des services bancaires.Le jury du Prix de l’innovation sociale locale 2005 était composé de : Eliane Mari-Fontana, adjointe au maire de Nice, administratrice de l’UNCCAS, Jean-Jacques Trégoat, directeur général de la Direction générale de l’action sociale, Patrick Gohet, délégué interministériel aux personnes handicapées, Alain Régnier, conseiller social auprès du Premier Ministre, Jean-Paul Roux, vice-président du CCAS de Grenoble, administrateur de l’UNCCAS, Patrick Werner, directeur des Services Financiers de La Poste, Francine Bonnaud, directrice du CCAS de Tourcoing, Daniel Zielinski, délégué général de l’UNCCAS et son adjointe, Béatrice Longueville.



    mis à jour le

    Partager :


    Vos réactions

    Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



    Réagir à cet article :

    * ne sera pas affiché


    HAUT DE PAGE

    © Eternis SA -