Agevillage

Alzheimer

Trois ans de prison pour un homme de 75 ans meurtrier de sa femme grabataire


Partager :

La cour d'assises de Seine-Maritime a condamné vendredi 2 décembre à trois ans d'emprisonnement un homme de 75 ans qui avait tué sa femme grabataire le31 août 2003 en incendiant la maison familiale pour, selon lui, abréger ses souffrances.

Pierre Caruelle a expliqué à la barre qu'il aurait voulu «partir» avec son épouse Thérèse, 76 ans, atteinte notamment de la maladie d'Alzheimer mais qu'il n'était pas allé au bout de son geste. Le jour du drame, il avait mis le feu à leur maison de Doudeville ce qui avait provoqué l'asphyxie de Thérèse qu'il avait au préalable endormie avec des somnifères.L'avocat général Ludovic Leclerc avait requis une peine «juste et proportionnée» de cinq ans d'emprisonnement. Il avait souligné à la décharge de l'accusé, les «particularités» du dossier notamment la maladie de l'épouse et à sa charge les «risques» qu'il avait fait courir à son voisinage en allumant l'incendie.De son côté, l'avocat de Pierre Caruelle, Me Patrick Chabert, avait plaidé la clémence en demandant aux jurés de penser à l'âge de l'accusé. Il s'était appuyé sur l'avis d'un psychiatre qui avait souligné «la forte identification» entre les deux époux et le caractère «suicidaire» du geste de son client.



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -