Agevillage

Les professionnels veulent préserver les services sociaux et de santé d'intérêt général


Partager :

30 associations nationales de services sociaux et de santé d'intérêt général appellent les députes européens français à voter pour l'exclusion de ces services du champ de la directive services ("imposer le principe de pays d'origine").Selon ces associations, l'application de cette directive aux services sociaux et de santé d'intérêt général est "infondée et disproportionnée.""Elle conduira à une dérégulation des opérateurs de services sociaux et de santé au détriment de la protection des personnes vulnérables, de la qualité etde l'égalité d'accès à ces services d'intérêt général."Les signataires rapellent que les chartes, les droits sociaux des états membres et de la Cour de justice des communautés européennes, imposent les notions deprotection sociale, de satisfaction de besoins sociaux de base, de santé publique.Parmi les signataires : ADF : Assemblée des départements de France, APF : association des paralysés de France, CSF : confédération syndicale des familles, FHF : fédération hospitalière de France, FEHAP : fédération des établissements hospitaliers et d'assistance privés, Pact Arim, UNCCAS : unions nationale des centres comunaux d'action sociale, UNAPEI, Union sociale pourl'habitat, UNIOPSS.www.ssfig-fr.org



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -