Agevillage

Rééducation visuelle

Un travail d'équipe


Partager :

L'orthoptiste devra coordonner son action avec éventuellement d’autres spécialistes comme l’AVJiste, l’instructeur en locomotion,le psychologue ou l’opticien formé à la basse vision.
  • L’AVJiste, spécialiste de l’aide à la vie journalière, aide la personne malvoyante à retrouver son autonomie et à mieux utiliser son potentiel visuel dans les actes de la vie quotidienne. Il travaille en centre de rééducation, dans les services de gériatrie ou dans les lieux de vie.
  • L’instructeur en locomotion est formé pour amener la personne malvoyante à l’autonomie dans ses déplacements et à la gestion active de son potentiel visuel. L’objectif de cette rééducation n’est pas de faire apprendre des parcours par cœur mais de développer des stratégies et des compétences qui permettent de faire face à l’imprévu.
  • Le rôle du psychologue est primordial et conditionne souvent la réussite d’une rééducation.
  • L’opticien formé à la basse vision conseille, détermine et conçoit des lunettes ou du matériel sophistiqué afin d’améliorer la perception visuelle. Il aide les personnes dans leurs incapacités visuelles quotidiennes. 1 000 à 1 500 opticiens en France sont formés à la basse vision. Ils sont référencés dans l'annuaire du Grand Age d'Agevillage.
     



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -