Agevillage

Comment financer sa maison de retraite ?

L’hypothèque inversée pour les dépendants


Partager :

Le 27 mars, un dispositif nouveau permettra aux personnes âgées de financer leur séjour en maison de retraite en prenant une hypothèque sur leur bien immobilier

Une réforme importante destinée à financer la dépendance interviendra le 27 mars. Une réforme du régime des hypothèques par voie d’ordonnance comportera un volet sur le «reverse mortgage » , une technique venue des Etats Unis et permettant à un propriétaire d’obtenir un prêt en capital ou en rente sur la valeur de son bien sans avoir à rembourser la banque de son vivant .En France, on parle de « prêt viager hypothécaire » ou encore d’ , « hypothèque inversée » ,. Dans un tel système le prêt peut être garanti par la valeur du logement principal. Il devient recouvrable par le prêteur à la mort de l’emprunteur et à la vente du bien. Si la valeur du bien est inférieure à la valeur du prêt, le prêteur assume seul le déficit. Quant au montant du prêt, il est lié à l’âge du prêteur, de la valeur de la résidence et du taux d’intérêt accordée par le prêteur.Encore marginal dans les pays ou il est implanté, le système pourrait avoir des difficultés à se développer en France. En effet, il équivaut à une récupération sur succession… dans un cadre de marché. De plus, l’hypothèque est un acte onéreux en France pouvant coûter dez plusieurs centaines à quelques milliers d’euros.



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -