Agevillage

Le Sénat rend l'APA récupérable sur la succession

Danièle Hoffman Rispal, député PS, interpelle Nicolas Sarkozy


Partager :

Alzheimer : la mémoire courte du Président de la République 

 Il y a un an, l’actuel Président de République saluait les valeurs de la France, en martelant que la « réal politique » ne devait sacrifier les droits de l’homme au bénéfice de contrats commerciaux. Kadhafi est à Paris.

 Il y a un an, l’actuel Président de la République faisant de la lutte contre la maladie d’Alzheimer sa grande cause nationale, comme jadis Jacques Chirac avec le handicap.

Pourtant, hier, le Sénat a approuvé un article additionnel au Projet de Loi de finances pour 2008 instaurant la récupération sur succession sur l’allocation personnalisée d’autonomie, prestation universelle touchant plus de 1 millions de personnes âgées et en perte d’autonomie.

  La grande cause nationale, dont les prémisses de la création d’une cinquième branche de la sécurité sociale laissaient penser un renforcement de la solidarité nationale, se transforme en pchiit, amenant chaque héritier à assumer financièrement la dépendance de ses parents.

 Déjà, l’instauration des franchises médicales et la redevance télé vont peser en 2008 sur les personnes âgées les plus pauvres pour près de 120€, lorsque l’on sait que le minimum vieillesse n’est que de 621€/mois. Mais plus encore, si l’article est maintenu, ce sont dès 2009, pour une personne dépendante pendant plus de 3 ans, plus de 16 500€ en moyenne qui seront récupérés sur les héritiers.

 Monsieur le Président, gardez en mémoire que vous avez cet été allégé les droits de succession des patrimoines les plus aisés.

 Monsieur le Président, gardez en mémoire que la cohésion sociale d’un pays impose de la justice sociale.

 

Danièle HOFFMAN-RISPAL


 


mis à jour le



LIRE AUSSI

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -