Agevillage

Edito : les aidants émouvants cherchent surtout des solutions

Des solutions sonnantes et trébuchantes pour leur proche aidé avant tout


Partager :

L'émotion était palpable dans la voix du Premier ministre lors du lancement de la stratégie gouvernementale 2020-2022 : Agir pour les aidants.

"J'ai dans ma famille, des personnes qui ont besoin d'aide, et je ne les aide pas autant que vous" a-t-il témoigné aux proches aidants de tous âges venus partager des quotidiens compliqués. De l'Association française des aidants au collectif Je t'aide qui organise la journée nationale des aidants, en passant par l'Union nationale des associations famililales (Unaf), ils étaient réunis par la députée Annie Vidal et la sénatrice Jocelyne Guidez investies auprès des ministres Agnès Buzyn et Sophie Cluzel.

L'humilité est revenue en boucle dans le discours du Premier ministre, au regard de l'investissement réel et sincère de ces aidants, ces aimants.

Si les aidants ont besoin de la reconnaissance des acteurs de la société (des professionnels de santé, des entreprises), ils réfutent la compassion pour des solutions sonnantes et trébuchantes.

Des solutions pour que leurs proches soient accompagnés dignement, dans la durée :  à toutes les saisons, quand il y a changement d'horaire, l'hiver quand pointe le danger du monoxyde de carbone. Voir aussi cette semaine le zoom sur l'habilitation familiale quand le proche ne peut plus gérer ses biens.

Les proches aidants sont en quête de solutions numériques pour connaître les offres, les aides, les services de proximité avec l'annuaire d'Agevillage, Monagevillage, pour trouver de la compagnie à leur proche qui s'isole (voir ces navettes autonomes cette semaine), pour gérer l'administratif.

Et en cette veille de Toussaint, notons l'importance de s'informer pour les obsèques, le deuil, jusque la mort numérique des défunts. Le livre La mort ? parlez-oi d’autre chose ! de Paule Giron pour OldUp affronte les tabous pour mieux profiter de la vie.

Au cinéma cette semaine le métier d'aide à domicile est mis en lumière par le dernier film de Ken Loach, Sorry we missed you.

J'ai vu aussi Hors normes, où des citoyens s'emparent des situations critiques (ici les handicaps mentaux ultra-médicamentés, attachés, contentionnés) pour "trouver des solutions".

Ils organisent des réponses, du répit concret aux proches épuisés, sidérés par la violence des solutions médicales. Ces réponses engagées sont parfois limites. Leur prise de risque est quotidienne.

Mais ces citoyens sont là, ils ne lâchent rien. Ils n'abandonnent pas ces aidants qui implorent certes la reconnaissance de leur vécu, mais surtout une solution pour leur proche.

Lors de notre prochain colloque professionnel les 14 et 15 nov. à Paris, nous allons justement mettre en avant ces professionnels qui s'engagent dans des réponses citoyennes, pour les libertés, les solidarités, vers une société inclusive.

Lors de la soirée ouverte au public, venez rencontrer, saluer, et même ovationner ces équipes labellisées Humanitude, au professionnalisme rassurant et inspirant.

Avec humilité, énergie et espoir pour tous ces aidants, pour nous demain.


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -