Agevillage
  >   Actualités  >     >   Edito : Touchés par l'art, ...

Edito : Touchés par l'art, malgré tout

Pour vieillir debout, malgré tout, jusqu'au bout


Partager :

Comment combattre la peur, les peurs : (mal) vieillir, mourir ?

Comment faire face au sentiment d'impuissance ?

Comment relever les défis devant nous : le virus aujourd'hui, la transition écologique, la transition démographique demain ?

Comment repenser le monde malgré les impensés : l'âgisme, la gériatrie comme réelle spécialité, la prévention des fragilités, l'anticipation du vieillissement, la possibilité de vieillir debout malgré les maladies invalidantes, la toute fin de vie tout en douceur... 

Comment vivre ces crises, ce confinement puis ce déconfinement ?

Comment être touchés malgré le Covid 19, malgré les mesures barrières, malgré la distanciation physique ?

Touchés nous le sommes tous par cette crise sanitaire : les enquêtes fleurissent pour demander aux proches aidants comment ils vivent ce confinement et ce déconfinement. Des prises de paroles des personnes directement concernées se multiplient sur la toile, comme les revendications légitimes des professionnels de terrain, en première ligne, ces invisibles éclairés par le Covid. La Fondation Médéric Alzheimer récompense des équipes inventives pendant ce confinement. A la Roche sur Yon, les services pour maintenir le lien social ne chôment pas. L'état va d'ailleurs financer une prime exceptionnelle aux professionnels des Ehpad (établissements pour personnes âgées dépendantes) et des services d'aides à domicile.

Touchés nous le sommes tous en effet, par la présence, sans faille, de ces invisibles aux domiciles, sans qui la vie ne peut continuer, notamment en situation de confinement, avec ses hauts, ses bas, ses fragilités, ses vulnérabilités, ses inquiétudes, ses fulgurances et ses éclairs de beauté qui nous subjuguent au détour d'un regard, d'une parole, d'un toucher.

Touchés nous aimerions l'être plus, beaucoup plus.

Et si on se tournait vers les artistes pour nous aider, voire nous soigner : voir les effets de l'art-thérapie, voir ces artistes qui se mobilisent et disent "Stop à l'isolement des plus âgés", qui se mobilisent pour saluer, remercier les soignants, qui rappellent l'importance vitale de la tendresse (chanson recomposée pendant le confinement).

Romans, poésies, peintures, sculptures, danses, chansons, films... Ces oeuvres d'art nous interpellent, nous émeuvent, nous touchent, d'une manière ou d'une autre.

Retrouvez ces oeuvres chez vous, via des livraisons culturelles à domicile ! Que vous soyez connecté ou non (voir ces seniors qui se découvrent connectés pendant le confinement et ce guide pratique pour les tablettes tactiles), que vous soyez handicapé ou non, les souffleurs d'images vous pemettent d'accéder aux oeuvres d'art.

L'accès à l'art s'impose petit à petit, comme une ressource vitale, au même titre que les aides à la vie quotidienne, que les soins du corps et de l'esprit. Ces livraisons culturelles s'adressent à tous les citoyens, de tous les âges, aux proches aidants comme aux professionnels de l'aide et du soin.

Ces livraisons culturelles nous emmènent aux musées, dans des expos. Elles nous invitent à lire, à écouter, à toucher des oeuvres... en attendant de retrouver l'art vivant, vibrant, ensemble.

Un art vivant qui peut être vécu aux domiciles avec ces interventions artistiques "à la maison" qui gagnent à être connues (et financées)... en attendant de relouer des oeuvres et soutenir les artistes via les artothèques, accéder en ligne (ou pas) aux oeuvres, en attendant de pouvoir ressortir et aller au musée, au spectacle, au concert, au théâtre, au cinéma, en un acte social et politique.

L'art réveille, secoue, partage les réalités et invite ... pourquoi pas à reprendre confiance en soi, en les autres. Parce qu'on est jamais trop jeune ou trop vieux pour nous laisser inspirer, pour regarder, écouter, danser, être touché, pour créer... même en cette crise sanitaire.

Depuis la nuit des temps, face aux peurs, face à la mort, face aux mystères de la vie... l'homme a créé. Dimension sacrée de l'existence, l'art touche notre humanité.

"Nous avons l'art pour ne pas mourir de la vérité" disait Nietzche.

Et si l'art, la culture étaient des aides et des soins au même titre que les autres ?


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -