Agevillage
  >   Actualités  >     >   Consultation citoyenne : pl...

Consultation citoyenne : plus qu'un mois pour participer

Aider à améliorer la place des personnes âgées dans la société


Partager :


Le 18 décembre dernier, la ministre déléguée chargée de l’Autonomie a donné le coup d’envoi de la consultation citoyenne Comment améliorer la place des personnes âgées dans la société ?. Alors que le pays traverse une crise sans précédent, le gouvernement invite chacun à améliorer l’accompagnement des plus fragiles et rendre la société plus inclusive. 



Alors que le rapport de la loi grand âge devrait être remis en mars prochain et tracer les contours d’un nouveau modèle pour l’accompagnement de plus âgés en France, Brigitte Bourguignon souhaite consulter en amont les principaux intéressés. 

En 2018, Agnès Buzyn, alors ministre des Solidarités et de la Santé, avait déjà ouvert une grande consultation citoyenne autour du thème Comment mieux prendre soin de nos aînés ?

415 000 personnes y avait participé et 10 propositions avaient émergé. Des propositions qui avaient ensuite servies à enrichir le rapport grand âge et autonomie, porté par Dominique Libault. 
Deux ans et demi plus tard et tandis que la crise sanitaire a mis en lumière les fragilités de l’accompagnement des plus âgés en France, cette nouvelle consultation est l’occasion pour chacun et particulièrement pour les principaux concernés (personnes âgées et aidants) d’apporter des solutions pour lutter contre l’isolement, l’âgisme, améliorer la reconnaissance des aidants, renforcer les lieux de vie, les liens intergénérationnels, l’accès à la culture



Encore quelques semaines pour soumettre ses propositions


A ce jour, 11 413 personnes ont participé à cette consultation proposée sur le site Make.org jusqu’au 9 février, afin de changer ensemble le regard sur la vieillesse.

Parmi elles, Typhaine, 65 ans, propose de “développer la cohabitation intergénérationnelle entre étudiants et personnes âgées”. 

Nelly souhaite que l’on autorise “le plus de possible les animaux de compagnie en Ehpad et maison pour personnes âgées”.

Monique, 75 ans, pense qu’il faut “plus d'accueil de jour ce qui permet la vie dans sa maison et permet le répit de l'aidant”.

Il faut cesser d'infantiliser les personnes âgées qui ne sont pas toutes démentes, et ont souvent une histoire de vie riche à partager” avance Sylviane, 65 ans.

En tout, plus de 1300 propositions ont été formulées pour permettre d'enrichir la future loi grand âge et rendre la société plus inclusive.


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -