Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Tricot solidaire : des Made-laines pour apaiser les malades d'Alzheimer

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 17/12/2018

1 commentaires
Quel objet permet à la fois de s’occuper les mains, de stimuler les sens, de se réchauffer, de calmer l’agitation et de recycler les chutes de laine ? Réponse ci-dessous !

Née en Ecosse, à Edinburgh, Cara Garcia vit aujourd’hui dans les Yvelines, en région parisienne.

Amatrice de de tricot, elle s’intéresse notamment aux initiatives alliant fait-maison et solidarité. Et entend ainsi parler des twiddlemuffs, une invention britannique.

Ces manchons de laine, ornés de boutons, de rubans, composée de fils de différentes textures, sont forts utiles aux personnes désorientées qui y trouvent à la fois un réconfort et une occupation, sur le modèle des armoires à farfouille québécoises.

Ni une ni deux, cette passionnée de pelotes mobilise son réseau de tricoteuses, contacte l’antenne locale de France Alzheimer et distribue dès septembre 2017 ses premiers twiddlemuffs, rebaptisés Made-laines, via l’association.

Même si tous les professionnels ne sont pas réceptifs, le projet grandit très vite. Aujourd’hui, environ 500 de ces manchons ont trouvé preneurs, estime Cara Garcia.

« Pour nous tricoteuses, c’est un projet agréable à réaliser et créatif. Et les Ehpad se passent le mot », sourit-elle.

Au-delà de la confection, la collecte et la distribution des manchons, Cara Garcia propose aussi que les personnes âgées qui le souhaitent se lancent à leur tour dans la réalisation de Made-laines. Une bonne façon de maintenir les fonctions cognitives.

« En outre, le fait de faire partie d’un projet, d’un collectif qui œuvre pour autrui donne du sens au tricot et valorise les personnes souvent oubliées”. », souligne-t-elle.

Et pour tous ceux et celles qui voudraient réaliser des Made-laines, instructions et conseils sont disponibles ici.

Consulter la page Facebook de l’association

Partager cet article

Letailleur Dominique

Bonjour, jusqu'en 2020, j'ai animé un atelier "jeux d'aiguilles", dans un petit village du Morbihan.J'ai connu vos "manchons " via l'île de Ré, par une amie qui confectionnait ces articles dans le cadre d'un atelier d'activités manuelles.
Suite à cette information, mes 12 paires de petites mains ont créé une vingtaine de manchons que nous avons livré à l'hôpital local de Josselin qui est un Ehpad, avec une unité Alzheimer.
Malheureusement, à ce jour, nous n'avons pas eu de retour de ces dons....
Pour ma part, je suis à présent sur l'île d'oléron et j'ai repris mes aiguillles pour fournir des manchons dans l'ehpad qui accueille mon mari. J'essaierai de vous donner un retour lorsque j'aurai livré quelques uns de ces manchons. Bien cordialement, Dominique

Sur le même sujet