Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Bien vieillir (prendre soin de soi)

Des solutions pour faciliter et sécuriser la préparation des repas

Auteur Rédaction

Temps de lecture 3 min

Date de publication 19/10/2020

0 commentaires

Repenser sa cuisine pour mieux vieillir à domicile


Le maintien à domicile d’une personne en perte d’autonomie passe inévitablement par un aménagement du logement. La cuisine, lieu de convivialité mais aussi où de nombreux accidents peuvent survenir, n’est pas à négliger. Voici quelques astuces pour permettre à cette pièce d’être toujours fonctionnelle avec l’avancée en âge. 


Les équipements pour personnes âgées sont souvent stigmatisants et ne rencontrent pas toujours le succès escompté. 

Leur vocation étant de faciliter la vie à domicile de personnes en perte d’autonomie, il est important que ces outils soient conçus pour être utiles mais aussi pour plaire à ce public. 

Dans cette optique, APF France handicap et le Groupe Seb, avec le soutien de la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA), ont publié un guide de bonnes pratiques pour la conception d’objets et de services universellement accessibles.

Ce Good Design Playbook” a été co-construit avec des personnes en perte d’autonomie afin de répondre pleinement aux enjeux du design inclusif et ainsi permettre la conception d’outils réellement utiles et accessibles. 



En finir avec les équipements stigmatisants


Dans cette optique, dès le printemps prochain, le groupe Seb va commercialiser une gamme de petit électroménager spécifiquement pensé pour les personnes âgées.

Cette gamme Includeo sera dans un premier temps constituée d’une bouilloire, d’un grille-pain et d’une cafetière au design soigné et à l’ergonomie améliorée. 

L’idée est de proposer des appareils pour le petit-déjeuner, moment de la journée où les mouvements sont moins précis et les accidents plus nombreux, proposant une meilleure maniabilité, une meilleure sécurité sans pour autant mettre de côté l’aspect esthétique. 


Quelques astuces une cuisine plus sûre


Les brûlures, coupures ou autres petits accidents peuvent être beaucoup plus fréquents lorsque les geste sont moins sûrs, lorsque l’on a moins de force ou que l’on est moins précis qu’avant.

Il est donc nécessaire pour accompagner une perte d’autonomie de repenser son environnement et notamment sa cuisine sans pour autant devoir dépenser beaucoup d’argent.

Il peut s’agir d’une planche à tout faire qui permet de maintenir grâce à un étau un fruit ou un légume pour pouvoir découper, trancher, éplucher facilement et en limitant les risques d’accidents.

L’ouvre bocal constitue une solution simple et à moindre coût. Il consiste en un cône en caoutchouc qui se pose sur le couvercle et limite les efforts en améliorant la prise.

Afin d’éviter à une casserole de tourner et de se renverser, pensez au fixe casserole.

La passoire de cuisson permet elle d’éviter d’avoir à manipuler une casserole d’eau bouillante.

De nombreux ustensiles se déclinent en version ergonomique et sont faciles à tenir et utiliser lorsque les mouvements du poignet et des doigts sont réduits.

Pour obtenir des conseils pour aménager sa cuisine (ou d’autres pièces) vous pouvez vous rendre dans un Centre d’information et de conseil sur les aides techniques (Cicat) ou faire appel aux services d’un ergothérapeute.

Pour aller plus loin : J’aménage mon logement
Partager cet article