Agevillage

Comment signaler un dysfonctionnement en maison de retraite ?

Les bons interlocuteurs vers qui se tourner


Partager :

Question de lecteur



Quels sont les moyens (associations, organismes, etc.) pouvant agir dans l'intérêt des personnes âgées ? Ma belle-mère est hébergée dans une maison de retraite publique. Est-il normal que le cadre infirmier, responsable de cet établissement, ne connaisse pas l'absence, depuis 19 jours, d'une pensionnaire hospitalisée au centre hospitalier dont dépend la maison de retraite ? Est-il normal qu'une personne âgée de 90 ans, suivie par le médecin attaché à la maison de retraite pour des difficultés respiratoires sévères, aille passer un examen radiographique à l'hôpital dont dépend la maison de retraite, sans accompagnement, sans être vêtue chaudement, de 15 heures à 21h30, heure de retour dans sa chambre, avec comme alimentation :  un bol de soupe ? Est-il normal que les résultats des examens ou visites médicales ne soient jamais communiqués à la famille, sans que celle-ci soit obligée de les demander au personnel soignant ?


Notre réponse



Les maisons de retraite sont des entreprises publiques ou privées, comme les autres. Comme partout malheureusement, des dysfonctionnements existent par manque de temps, négligence, voire incompétence. Il faut donc une vigilance constante pour que la négligence du personnel ne se transforme pas en maltraitance. Les familles ont à cet égard un rôle crucial à jouer. Leur présence, leur étonnement doit être un facteur dissuasif permanent. Une bonne discussion avec le responsable de l'établissement paraît, en l’occurrence, indispensable ainsi que la mobilisation du conseil de la vie sociale de l'établissement. En cas de maltraitance, il faut contacter le 3977 : numéro national de lutte contre la maltraitance.

Pour rappel, voici la liste de toutes les entités à même de représenter les usagers

recours conflit maison de retraite



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Dany

02/07/2019 12:07

Réponse à la rédaction


Bonjour, J'ai contacté agevillage sur sa page facebook. J'ai aussi contacté la direction régionale de la santé, on m'a baladée de service en service, sans jamais pouvoir parler à personne - on raccroche- ! Tout existe administrativement, mais personne ne veut s'engager, c'est cela? Et vous seriez tous complices. Sur cette page, il y a plein de pub, ce qui génère certains revenus, celle-ci étant alimentée par la détresse des gens comme nous tous ici. Vous avez supprimé le nom du groupe, mais aussi mon mail! Je doute fort que cet écrit passe, je sors du cadre n'est-ce pas? Cordialement



Rédaction

28/06/2019 15:06

Réponse à Dany


Bonjour Dany, si nous n'avons pas publié votre précédent commentaire, c'est probablement qu'il était contraire à notre charte de publication que vous pouvez lire en bas de cette page. Dans le commentaire publié ce jour, j'ai dû supprimer le nom du groupe : ni vous ni nous ne souhaitons être attaqué en diffamation.
Par ailleurs, nous ne sommes pas une association qui recevons des dons, mais un média en ligne, notre rôle est donc de donner de l'information à nos lecteurs. Je comprends que vous ne trouviez pas cette réponse suffisante, mais c'est là que s'arrête notre mission.
Je suppose que vous avez déjà tenté toutes les solutions possibles : personne qualifiée, Défenseur des droits, Agence régionale de santé... ?



Rédaction

28/06/2019 15:06

Réponse à Nadine


Bonjour, vous pouvez contacter le référent Rhône - Métropole de Lyon de l'Agence régionale de santé au 04 27 86 56 63



Dany

26/06/2019 22:06

Silence


Bonjour, Au début de l'année, j'ai tenté de contacter Agevillage, j'ai écrit à France Alzheimer, j'ai contacté tout ceux à qui mon feu beau père faisait des dons et dont on reçoit encore du courrier, sans succès. J'en ai été très décue. D'autre part quand je lis des réponses comportant un "malheureusement", cela me fait bondir! Je ne crois pas que ce soit la réponse souhaitée. Donner des adresses non plus, on saurait les trouver sur le Net! Je crois pour en avoir fait le tour, que toutes ces associations sont des vampires. Désolée, je n'ai eu de réponse de nulle part,pour ma part: Il ne faut jamais faire de vagues; si quelqu'un avait réagi un jour, il n'y aurait pas tous ces morts en ehpad. Nous déboursons 3000 e / mois poour ma belle mère, dans un ehpad très chic, où les vieux sont considérés par strates ( ceux qui peuvent se débrouiller seuls s'en sortent plus ou moins ( Aldous Huxley, c'était de la fiction?!). Moi j'en suis malade d'entretenir un bras de fer avec la directrice pour avoir dénoncé le fait qu'il ne marchaient même pas, au point que j'ai retrouvé les jambes de ma belle- mère comme des poutres. Depuis la vindicte du peu de personnel s'exprime en soutiens de la directrice que j'ai dénoncée à la direction générale [du groupe]. Des appels permanents pour des demandes X, tentant même de semer la discorde dans la famille… Mais perso j'irai jusqu'au bout de ma démarche. S'il le faut, je contacterai les journaux, la télé… Si on fait tant de tralala autour de l'euthanasie, alors il faut que ça bouge!!! Ensemble, nous pouvons agir! Nous pouvons déjà en parler. Merci de me publier.



Nadine

15/06/2019 09:06

Question à Rédaction


Bonjour Je ne parviens pas à ouvrir le lien pour trouver la personne qualifiée , pouvez vous me transmettre les coordonnées de la personne pour la section de Lyon pour le 5 ème arrondissement Merci




Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -