Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Bien vieillir (prendre soin de soi)

Comment bien s'alimenter pendant le confinement ?

Auteur Rédaction

Temps de lecture 3 min

Date de publication 20/04/2020

0 commentaires

Les conseils d’une diététicienne-nutritionniste pour éviter d’affaiblir son système immunitaire

En plus de l’isolement, les personnes âgées vivant seules sont actuellement en proie à d’autres risques pour leur santé. Afin de ne pas sortir de ce confinement avec un système immunitaire affaibli, il est important de continuer à prendre soin de son alimentation. Pour vous accompagner dans cette démarche, certains spécialistes proposent des programmes adaptés à cette période inédite. Explications.


Foodvisor est une application qui permet d’obtenir les informations nutritionnelles de son assiette à partir d’une simple photo. 

Pendant cette période de confinement, Elsa Orivel, diététicienne-nutritionniste de la start-up, délivre des conseils pour répondre aux problématiques rencontrées par les Français pendant le confinement.

Comment couvrir les apports alimentaires et respecter l’équilibre alimentaire ? Comment lutter contre le grignotage ? Comment organiser mes courses sachant que l’on doit sortir le moins possible ? 

La diététicienne-nutritionniste propose des réponses simple, comme l’élaboration d’une liste de courses type permettant de couvrir l’ensemble de nos besoins nutritionnels.

Ainsi en faisant ses courses, il est important d’ajouter dans son panier : 
  • Des fruits et légumes (1 à 3 fruits et 300 à 400 grammes de légumes par jour) 
  • Des céréales et dérivés (pâtes complètes, riz complet, lentilles, pois chiches…)
  • Des produits laitiers (en évitant les fromages trop gras)
  • Des produits riches en acides gras insaturés (les noix, l’huile de lin, l’huile d’olive crue, les amandes…)
  • Des boissons (1,5 litre d’eau par jour mais aussi du thé, du café dans la limite de 3 tasses par jour)

Afin de limiter au maximum les contacts, Elsa Orivel préconise par ailleurs de penser sa liste de courses pour deux semaines.

La diététicienne-nutritionniste de Foodvisor rappelle aussi que cette période de confinement peut être génératrice de stress et donc peut inciter à se tourner vers la nourriture. 

Le remède préconisé est de se tourner vers la méditation, le yoga, ou simplement avec des exercices de respiration pour lutter contre ces pulsions alimentaires.

Télécharger l’application Foodvisor

L’importance de la Vitamine D


L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) rappelle par ailleurs le rôle essentiel de la vitaminde D pendant cette période où l’activité physique est moindre.

Le manque de vitamine D peut avoir de lourdes conséquences comme la diminution de la masse osseuse et par conséquent une augmentation du risque de fracture.

L’Anses préconise donc de ne pas oublier les aliments riches en vitamine D : 
  • Les poissons gras : le hareng, les sardines, le saumon et le maquereau
  • Les abats (notamment le foie) 
  • Le jaune d’œuf
  • Les produits laitiers enrichis en vitamine D
  • Le beurre et les margarines
  • Le fromage
  • La viande


Cuisiner aussi pour ceux qui sont en première ligne


De son côté, en collaboration avec Medirest, spécialiste de la restauration dans les secteurs santé et médico-social, le cuisinier lyonnais Grégory Cuilleron s’est lancé dans la préparation de repas pour les professionnels de santé du Médipôle de Villeurbanne.

Une initiative solidaire qui permet d’offrir plus de 740 repas en deux jours au personnel soignant du Médipôle. 

Par ailleurs le médiatique cuisinier qui a notamment participé à Un dîner presque parfait” sur M6, propose aussi quotidiennement des recettes pour tous, en direct à 18h sur sa page Facebook.
Partager cet article