Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Comprendre les fragilités

Covid, canicules et orages à venir pour la loi grand âge ?

Auteur Annie De Vivie

Temps de lecture 1 min

Date de publication 20/06/2022

0 commentaires

Les nuages s’amoncèlent dans le ciel du grand âge, de l’aide à l’autonomie des plus âgés d’entre nous.

La crise covid repart avec les recommandations d’un rappel vaccinal, le maintien du port du masque en Ehpad et son retour dans les transports alors que les plus âgés ne cachent plus leur impatience de le voir tomber pour voir et entendre leurs proches (ce que confirme la Société française de gériatrie et gérontologie, SFGG).

L’épisode caniculaire de ce mois de juin annonce un été particulièrement difficile pour les personnes en situation de vulnérabilité : un nouveau dispositif gouvernemental FR-Alert sera déployé dès la fin du mois sur tous les téléphones portables (smartphone).

En Ehpad, à domicile : les fédérations professionnelles sonnent l’alerte rouge face aux manques de personnel. Des dizaines de milliers de postes sont vacants en cette semaine de la Qualité de vie au travail où 4 français sur 10 envisageraient de quitter leur job pour un emploi davantage porteur de sens… au cœur de nos métiers du lien, de la vie, debout jusqu’au bout !

Chacun tente de faire face au mieux et de bien vieillir” avec le dispositif Tempoforme dans les Hauts-de-France pour favoriser la prévention de la fragilité, avec les conseils pour bien dormir car la qualité du sommeil monte dans les priorités des baby-boomers.

Chacun tente de défendre les droits des personnes au sein des conseils de la vie sociale (CVS) en Ehpad (Etablissement pour personnes âgées dépendante) ou dans les services aux domiciles, vers zéro contention, contraires aux droits de l’homme, à la liberté inaliénable d’aller et venir, y compris pour la sécurité des personnes désorientées, soulignent les experts juridiques lors des Estivales de la Fondation Partage et Vie.

Des défis qui demanderont des moyens, une refonte de la gouvernance au plus près des besoins, en proximité.

Des défis démographiques amplifiés par les défis climatiques, qui relèvent d’une vraie loi Grand âge, d’intérêt général, transpartisane, urgente et rentable au regard des coûts de la non-qualité.

Sera-t-elle possible dans le nouvel hémicycle orageux de l’Assemblée Nationale ? 

Partager cet article
Tags