Agevillage

Edito - Longévité : les maires en première ligne

Tous citoyens, debout jusqu'au bout


Partager :

La longévité fait évoluer la citoyenneté des quatre à cinq générations qui se côtoient sur les territoires.

Et les maires sont en première ligne pour répondre aux attentes et aux besoins des uns, des autres, des professionnels aussi. C'est en première lieu vers le Centre communal d'action social (CCAS) que l'on se tourne en cas de besoins d'aides, de soins, de soutiens, de solutions d'habitats... Les communes, intercommunalités, les départements sont les acteurs de première ligne pour informer, orienter (Clic : centre locaux d'information et coordination gérontologique; MDA : maison de l'autonomie; maisons des aînés et des aidants), pour le dossier APA : allocation personnalisée d'autonomie, pour trouver les services d'aides et de soins à domicile, les structures de répit, les accueils médicalisés....

Lors de notre colloque annuel Agevillage/Humanitude sur les approches non médicamenteuses, nous avons fait rimer émotions avec vibrations auprès du millier de participants : professionnels de terrain, élus, entreprises de la Silver économie. Ces élus ont rendez-vous cette semaine au Salon des maires qui ouvre ses portes demain à Paris. 

L'occasion de rappeler l'importance clé des territoires pour aider à bien vieillir, à vieillir debout.

Debout dans sa tête : quand la recherche avance contre Azheimer, debout à sa juste place dans la lignée (parce qu'on ne devient pas le parent de son parent rappelle Florence Leduc, présidente de l'association française des aidants)

Debout dans son corps : même quand il fait défaut, qu'il faut pallier ses défaillances, prendre soin de sa peau, bien s'équiper d'aides techniques avec les CICAT, garder une sexualité active, arrêter de fumer...

Debout avec les autres : en relation d'aide comme le papa de Mathys à l'origine du congès proche aidant

Debout dans la cité : inclusive, accessible, aux citoyens de tous les âges, territoires "zéro chômeurs de longue durée" où les retraités fragilisés ont des besoins de services non délocalisables, où toute personne quel que soit sont handicap est intégrée, utile d'une manière ou d'une autre.

Vieillir debout dans des territoires qui cherchent des solutions : santé, mobilité, habitats, ctivités, emplois, connexions, lien social, maillage, soutiens de proximité, culture, autonomie, participation citoyenne... en échos à la démarche Villes Amies des Aînés. Voir aussi cette semaine tous ces porteurs de projets primés : Silver Awards, Prix entreprise salariés aidants.

Ils sont sources d'inspirations pour l'élu préféré des français : madame ou monsieur le maire... d'une collectivité pour tous les âges !


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -