Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Comprendre les fragilités

Quand un grand patron lâche son poste pour aider ses parents

Auteur Annie De Vivie

Temps de lecture 1 min

Date de publication 12/09/2022

4 commentaires

La démission de la patronne de la RATP Catherine Guillouard montre que les choses peuvent bouger dans l’accompagnement du grand âge.

En effet, cette énarque de 57 ans vient de lâcher les rênes d’un groupe qu’elle avait investi depuis 2017 à la suite d’Elisabeth Borne,“pour raison personnelle”.

Elle a pris la décision de se consacrer à son rôle de proche aidant” auprès de ses parents, loin de Paris, tout en conservant des fonctions non exécutives”.

Une démarche rare dans le monde des grands patrons.

Comme tous les aidants, elle va réfléchir, suggérer, accompagner les choix de vie de ses proches.

Notamment autour du logement : elle pourra ainsi découvrir cette semaine ces maisons partagées seniors qui se fédèrent.

Elle pourra aussi s’investir dans l’Ogra, l’Observatoire du grand âge, qui fait appel à tous les citoyens, aidants, professionnels… pour changer la donne afin que nous soyons fiers de ces solutions, fiers de ces métiers du lien, de la vie.

Elle pourra suivre le magazine Enquête de Santé sur France 5 ce mardi 13 septembre autour de la question Vieillir chez soi, le meilleur choix ?” où je participerai pour répondre aux questions des téléspectateurs.

Au moment du passage à la retraite, elle pourra suggérer les ateliers Bienvenue à la retraite”. Ils ont été revus et corrigés par les premiers concernés.

Elle sera soutenue par les lauréats des Trophées de la Silver Economie remis ce soir à Cannes.

Et si cette démission d’un grand patron ouvrait la voie de l’intérêt pour notre société d’aider à vieillir debout ?

Gageons que cette décision éclaire les entreprises sur leurs salariés aidants.

Et si ces grands patrons motivaient le gouvernement sur l’importance d’une structuration de l’aide à l’autonomie, de son financement, avec des services et établissements de confiance, labellisés, partout sur les territoires.

Madame Guillouard montre la voie.

Partager cet article
Tags

Nad

Dommage que le titre de l'édito soit "un grand patron lâche son poste pour aider ses parents" quand il s'agit d'une grande patronne ! Encore une femme. Toujours les femmes pour aider la génération d'après et la génération d'avant. On attend de voir un grand patron qui fasse de même... mais, plus encore, des femmes qui ne sont pas des grandes patronnes sacrifient leur carrière et leur temps libre depuis longtemps pour aider leurs parents, sans beaucoup d'aide. Et c'est souvent encore pour elles financièrement beaucoup plus compliqué quand on n'a pas un niveau de rémunération élevé..
Il faut arrêter de raconter des histoires mirifiques, de montrer des images d'EHPAD "souriants" en choisissant les personnes âgées qui font propres sur l'image, et des aides-soignantes qui ne sont pas épuisées, en souffrance physique et psychique et très mal rémunérées (considérées).
Il faut des choix politiques, des choix de société, qui respectent les êtres humains, y compris quand ils sont âgés !

Annie de Vivie

merci à vous de ce commentaire.
Vivement que tous les patrons prennent tous conscience de la réalité des salariés-aidants : pour eux-mêmes, pour leurs équipes, pour toute la société !

Anne

Bonjour,
Je suis ENQUÊTE DE SANTE sur le sujet « Vieillir à domicile » et je viens de suivre votre intervention.
Que du bonheur que de voir que les choses commencent à bouger.
Je suis aidante salariée..
Peut-être aurons nous l’occasion de nous d’entretenir
Encouragement à Madame GUILLOUARD.
Bravo et gratitude à toutes et tous qui prennent à cœur le sujet de l’Aidance, un sujet qui nous touchera un jour où l’autre. 🙏🏻

Annie de Vivie

merci à vous de ce commentaire.
la rédaction d'agevillage.com poursuit sans relâche depuis l'an 2000 la révolution de la longévité.
merci de faire passer le message autour de vous, d'inviter vos réseaux à recevoir notre newsletter hebdomadaire, participer à nos évènements.
Le prochain : le 8 nov à Paris, soirée de notre colloque annuel sur les approches non médicamenteuses avec la remise des labels Humanitude 2022.
Soirée libre, gratuite, ouverte au public
http://colloque-anm.fr/