Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Bien vieillir (prendre soin de soi)

Rétrospective 2021 : les tops et flops d'une année encore marquée par le covid-19

Auteur Guillaume Vonthron

Temps de lecture 3 min

Date de publication 03/01/2022

0 commentaires

“2022, peut-être, sera l’année de la sortie de l’épidémie”. Lors de ses vœux à la nation, Emmanuel Macron s’est voulu optimiste à l’orée de cette nouvelle année. En attendant une éventuelle sortie de crise, retour sur une année 2021 marquée évidemment par le covid mais aussi par l’engagement et la solidarité des Français.

Flop : le covid et ses effets délétères

Dès la fin de l’année 2020, les premières vaccinations contre le covid-19 suscitaient l’espoir d’un retour à une vie normale”.

En parallèle, de nouveaux variants ont commencé à faire leur apparition sur le territoire et, malgré la vaccination massive dans les maisons de retraite, les libertés des résidents ont continué d’être entravées dans de nombreux établissements, au profit du principe de précaution et de mesures jugées souvent trop sécuritaires par les familles.

Les autres effets indésirables du covid

Face à cette crise sans précédent, l’isolement des plus âgés a continué de progresser. 6,5 millions de personnes de plus de 60 ans se sentent seules fréquemment et 530 000 sont en situation de mort sociale, alerte l’association les Petits Frères des Pauvres.

Outre l’isolement, 2021 a aussi été marquée par une montée inquiétante de l’âgisme à la télévision, à la radio, sur les réseaux sociaux…

Les signalements de maltraitance envers les personnes âgées et handicapées connaissent un rebond inquiétant, aussi bien en établissement qu’à domicile. 

Des augmentations que le 3977 explique en partie par des ressources de personnels insuffisantes liées à la faible attractivité des métiers concernés, ou à des formations lacunaires, mais aussi à des difficultés de management, voire à des directives inappropriées“. Le tout exacerbé par la crise sanitaire liée au covid-19.

Top : engagement, solidarité, labels…

Des personnes âgées malmenées en 2021 mais aussi soutenues, notamment par Miss France 2020 qui a choisi d’utiliser sa notoriété pour sensibiliser à l’importance de prendre soin des plus fragiles.

La solidarité s’est exprimé grâce aux jeunes en service civique, aux comédiens, aux bénévoles qui se sont engagés pour rompre la solitude des plus âgés.

Solidarité et engagement que l’on retrouve aussi à travers ces mouvements et associations qui se sont créés en 2021 pour défendre les droits des plus âgés, à l’image du Conseil autoproclamé de la vieillesse (Cnav) initié par des vieux et futurs vieux militants.

L’avènement des labels ?

Cette année 2021 a montré le besoin de repères, de garanties d’un prendre soin de qualité, dans la bientraitance, d’une société plus adaptée à toutes les fragilités.

C’est ainsi que le Réseau francophone Villes amies des aînés a lancé son label Ami des Aînés” afin de valoriser les dynamiques territoriales et inciter à des politiques locales plus inclusives. Il a été décerné à trois premiers territoires — Grenoble, Sceaux et le Pays de Mormal — fin 2021.

Une étude soutenue par la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA) a aussi montré comment le Label Humanitude pouvait constituer une réponse à la crise.

Un Label Humanitude qui a été remis à l’occasion du 14e colloque Approches non médicamenteuses à 8 structures engagées dans une démarche de bientraitance. 

Pour un savoir plus sur le Label Humanitude, un webinaire participatif est organisé ce vendredi 7 janvier à l’occasion de la sortie du livre d’Annie de Vivie, fondatrice d’Agevillage et directrice des formations Humanitude Vieillir debout, ils relèvent le défi : le Label Humanitude”.

Le grand âge investit la culture

En 2021, les problématiques liées au grand âge ont aussi fait une apparition remarquée dans les œuvres culturelles. 

Au cinéma, avec le magnifique The Father, véritable immersion au cœur des méandres de la maladie d’Alzheimer, oscarisé en début d’année.

Dans la littérature avec une rentrée littéraire marquée par les thématiques du grand âge.

Mais aussi à travers des expositions, la bande dessinée ou encore, à travers les jeux vidéo.

La page 2021 est désormais tournée et la rédaction d’Agevillage vous souhaite une excellente année 2022, citoyenne et solidaire, ponctuée par de nouvelles initiatives inspirantes et inclusives en faveur des personnes âgées. 

Partager cet article